Les deux acteurs basés à Sophia Antipolis combinent leurs savoir-faire respectifs en marketing et exploitation des datas pour aider les commerces à exploiter l’avènement des nouveaux usages digitaux liés à la pandémie.

Sites marchands, applications mobiles, click & collect, c’est peu dire que la pandémie de Covid-19 a constitué un accélérateur de nouvelles pratiques d’achat et de parcours client. En première ligne face à cette évolution du retail, les sociétés NSP et Symag (filiale de BNP Paribas) ont acté leur  rapprochement pour aider les grandes enseignes et les commerçants à s’adapter. « Les consommateurs sont désormais à la recherche de l’expérience client qui leur convient le mieux, n’hésitant pas à mixer les canaux à toutes les étapes de leur «Customer journey», éclaire Julien Musso, fondateur de NSP. Pour répondre à ces nouveaux comportements, les enseignes doivent proposer à leurs consommateurs l’expérience client la plus adaptée et personnalisée en adaptant leurs offres et leur communication à chaque consommateur

Et pour fournir aux marques cette vision 360°,  Symag et NSP ont mis au point une solution marketing couplant l’ensemble des canaux de vente pour une meilleure prise en compte des comportements. En particulier sur l’usage du mobile, présent tout au long du parcours d’achat  (recherche d’avis, comparaison de prix, partager son expérience).

Un mot d’ordre, la personnalisation de l’offre

Conçue par NSP, la solution SmartProfile est désormais intégrée à l’outil marketing C-Link Loyalty de Symag, afin de remonter les données du parcours clients sur les canaux digitaux et les mutualiser avec les données issues des points de vente physiques. Le moteur d’animation commerciale de Symag prend ensuite le relais pour activer des communications ou des offres ultra personnalisées sur l’ensemble des canaux (e-mailing, SMS, push marketing, coupons en magasin …). « En fonction d’événements ou de scénarios traités en temps réel que ce soit suite à une visite sur un site, un achat en boutique ou une consultation de produits sur une application, l’outil construit une réponse ciblée aux attentes du client » indique Julien Musso.

Au-delà de l’intérêt technologique, ce partenariat acte un rapprochement stratégique entre deux acteurs en vue de la technopole de Sophia Antipolis qui partagent « une approche très avancée de la gestion du RGPD au sein de leur solution« . Une collaboration vouée à perdurer, puisque les deux partenaires explorent d’ores et déjà de nouveaux canaux. Notamment du côté des «Wallet», ces portefeuilles virtuels sur smartphones qui permettent de dématérialiser les cartes de fidélité ou les coupons de réduction.