Annoncée en début d’année, l’acquisition de la startup basée à Sophia-Antipolis par l’acteur suédois spécialisé dans la gestion des vulnérabilités des entreprises et des gouvernements, poursuit sa stratégie de développement. Il faut dire qu’en matière de cybersécurité, les enjeux colossaux.

Toujours azuréenne, même si désormais une partie de son identité est suédoise, SecludIT ne change rien à sa roadmap.

Passée dans le giron d’Outpost24, qui se revendique le leader de la gestion de la vulnérabilité, la startup dirigée par Sergio Loureiro a été proactive dans le processus d’achat, son souhait de trouver un acquéreur s’étant concrétisé durant l’été 2017. C’est précisément sa capacité à adresser la sécurité des infrastructures cloud qui a suscité l’intérêt du groupe suédois.

Complémentarité

« Nous continuons à développer les produits« , explique Sergio Loureiro, devenu directeur produit, les solutions signées SecludIT étant intégrées dans l’offre Outpost24, le groupe ayant dans son portefeuille majoritairement de grandes entreprises basées en Europe et aux Etats-Unis.

Comme cela est souvent le cas lors de rapprochement et acquisitions, la technologie développée par l’azuréenne est complémentaire de celle du groupe suédois. Et à l’heure où la problématique de cybersécurité devient toujours plus pointue, large et féroce, l’addition des compétences est une plus-value évidente pour répondre aux besoins du marché et donc des entreprises, dont la taille n’est pas un facteur discriminant face aux cyber-attaques. Du grand groupe à la PME, toutes sont susceptibles d’être confrontées au problème.

> Lire la suite de l’article de La Tribune PACA

Partager