La commission m-Tourisme de Telecom Valley a le plaisir de vous inviter à la

8 ÈME JOURNÉE M-TOURISME

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE POUR LE TOURISME

16 octobre 2018

à Pôle Culturel Auguste Escoffier

269 Allée René Cassin, 06270 Villeneuve-Loubet

Plan d’accès

En partenariat avec la ville de 

 

Programme Prévisionnel

8h30 : Accueil café

9h00: Discours de bienvenue

 

9h10 : Introduction

par Jean Bernard TITZ, PDG de DEV-HELP, Vice – Président Telecom Valley   

En savoir plus sur L'intervenant

Après 21 ans chez IBM France dans différentes postes, de chef de projet informatique à Directeur d’agence et partenaire associé en Business Consulting, Jean-Bernard Titz a fondé son propre bureau de conseil, Dev-Help, qui accompagne les PME et les groupes de taille moyenne dans leur croissance économique et commerciale.

Membre du conseil d’administration de plusieurs associations de TIC, il peut fournir un large éventail de contacts commerciaux ou de partenariats technologiques.

L’organisation mondiale de Tourism @ Awards 2008 (500 participants B to B) lui a donné l’opportunité de concilier l’innovation TIC et l’industrie du tourisme au niveau international.

 

9h20 : Côte d’Azur France : Quand une marque de territoire devient collection

par Eric DORE, Directeur Général de CRT Côte d’Azur France

en savoir plus sur l'intervenant & le Sujet

Après 25 ans d’expérience professionnelle dont 10 dans le transport aérien, je suis en charge de la promotion nationale et internationale de la Côte d’Azur depuis 2012.

La Côte d’Azur est une destination internationale majeure avec 11 millions de touristes et 1 million de croisiéristes accueillis chaque année. Plus de 50% sont d’origine étrangère, de plus de 150 pays, dont près de 2 millions de séjours d’italiens et d’anglais. Nous accueillons ainsi en moyenne annuelle 200.000 visiteurs (avec une pointe l’été à 600.000), qui dépensent 5 milliards d’€.

Le secteur du voyage étant leader dans l’activité on-line dans le monde, nous sommes convaincus de l’efficacité de l’internet mobile et des réseaux sociaux dans la promotion touristique. Du fait de leur vitesse et flexibilité, ces medias sont une opportunité unique pour faire évoluer et rajeunir l’image de la destination Côte d’Azur France.

 

Résumé intervention

La destination a lancé collectivement une marque de destination « Côte d’Azur France » en décembre 2016. Au-delà d’une approche de marketing territorial, le premier objectif a été de faire partager cette marque par les habitants, les professionnels et les clients. Aujourd’hui, le #CotedAzurFrance a été partagé plus de 1 million de fois et a permis de toucher plus de 340 millions de personnes dans le monde. Afin d’assurer une visibilité encore accrue de cette marque monde, il a été décidé de déployer une stratégie de licensing avec des entreprises locales et internationales. La première collection Côte d’Azur France, lancée en avril 2018, rassemble ainsi une douzaine d’entreprises – dont Galeries Lafayette et Fragonard – autour de près de 150 produits. Deux objectifs pour la marque : être diffusée dans des réseaux de distribution nouveaux différents des réseaux touristiques classiques pour davantage de visibilité, et grâce aux royalties versées sur les ventes au CRT, envisager d’ici trois ans de nouvelles ressources pour financer des campagnes de promotion de la destination.

9h40 : Retours d’expériences sur des projets « Intelligence Artificielle et Tourisme »

v

Welcome to Smart Boating par Aidan FOLEY, PDG de Raceix, Ireland

En savoir plus sur l'intervenant & le projet

Plus de 20 ans d’expérience dans les domaines de la création, du design, de l’événementiel, du marketing et de l’expérience pour des clients internationaux. Changement de direction en 2011 avec la création d’une entreprise technologique qui offre des solutions sur mesure à destination grandes groupes. En 2016, il a combiné sa passion pour la navigation avec ses intérêts technologiques et créé Raceix. Raceix apporte « Smart Boating» au secteur des loisirs marins et est conçu pour développer, informer et partager les aventures nautiques du monde entier.

Présentation du projet

Les plaisanciers sont souvent réticents à explorer de nouveaux endroits et de nouvelles eaux. Cela peut être dû au manque de connaissances, de confiance ou d’incitation. Notre solution élimine ces obstacles et utilise la technologie pour amener les bateaux en toute sécurité dans des endroits qu’ils ne visiteraient pas autrement. La présentation mettra l’accent sur les avantages directs pour le tourisme, les entreprises locales et les consommateurs, de l’application de notre solution pour matérielle et logicielle à leurs aventures nautiques. La Côte d’Azur sera utilisée comme exemple visuel et une démonstration sera donnée d’une expérience typique que nous pouvons offrir à une famille de plaisanciers. En plus des millions de points de données maritimes et terrestres, nous pouvons promouvoir des opportunités spécifiques et pertinentes pour des repas et des achats motivés au cours d’une journée sur l’eau.

 

v

Chatbot pour des sorties culturelles par Valentin SCHMITE Co-fondateur et COO Askmona 

En savoir plus sur l'intervenant & le projet

Valentin Schmite est le co-fondateur de Ask Mona, la première start-up française mettant l’intelligence artificielle au service de la culture. Après des expériences de journaliste (Slate, Radio France…) et de communication (Havas), Valentin décide de lancer avec Marion Carré et Thomas Victoria, Ask Mona. Premier média conversationnel (chatbot) sur l’art et la culture en France, Ask Mona compte prêt de 40 000 lecteurs. Aujourd’hui, grâce à leur technologie reposant sur l’intelligence artificielle, la reconnaissance du langage naturel et l’apprentissage fédéré, les équipes d’Ask Mona créent chaque jour des expériences de médiation et de préparation à la visite pour des institutions culturelles. Ask Mona compte parmi ces clients le Louvre, le Grand Palais, la Fondation Louis Vuitton, et le Grand Théâtre de Provence.

Présentation du projet:

Renouer le dialogue avec les visiteurs grâce à la technologie – les lieux culturels aux défis de la transformation technologique. Les institutions culturelles sont à un point critique de leur histoire. Si les chiffres de fréquentions montrent une croissance non-négligeable (reprenant quasiment leur niveau d’avant les années 2015/2016) dans les musées, les monuments et les salles de spectacle, un problème structurel de ces espaces n’a pas encore été adressé: celui de la typologie de ses visiteurs. Bien documentée depuis de nombreuses années (on pense aux travaux de Pierre Bourdieu sur la fréquentation des musées), la question des publics, et de l’exclusion de certains reste dramatiquement d’actualité. Les nouvelles technologies sont peut-être aujourd’hui l’occasion de concevoir à nouveau frais le fonctionnement de ces institutions. Penser aujourd’hui le rôle des lieux culturels d’une façon expérientielle plus que conservatrice, changer le rapport au savoir en intégrant le dialogue plus que le monologue, appréhender les visiteurs comme une communauté plus qu’une somme d’individualités, voilà quelques pistes de réflexions qui pourront, grâce aux nouvelles technologies, répondre aux défis qui attendent ces institutions.

v

Explainable AI for Understanding Visitor Behavior par Andrea CARIDI, Directeur du développement commercial chez Rulex Inc., Italie

En savoir plus sur l'intervenant & le projet

Andrea Caridi – Après avoir obtenu un diplôme en ingénierie des télécommunications à l’Université de Gênes (Italie), en gagnant des compétences solides dans les systèmes de télécommunications et les technologies TIC avancées, il s’est spécialisé à la Grande École

Télécom-ParisTech, en suivant des cours de sciences économiques et sociales, pour acquérir de compétences managériales.

Il a cultivé d’importantes expériences européennes, à partir de 2007, en effectuant des activités de R&D au DLR (Centre Aérospatial Allemand, Munich, Allemagne) et chez Thales Alenia Space (Cannes, France). Il a développé des compétences fonctionnelles de 2008 à 2010 sur des projets TIC innovants.

Depuis son retour à Gênes en 2010, il a été responsable du développement des affaires dans de PMEs TIC et a participé au soutien de la phase de lancement de start-up innovantes.

Présentation du projet

L’objectif du projet (mené en collaboration avec le Conseil National Italien de la Recherche, impliquant un étudiant de l’Université de Gênes) consistait à utiliser la technique du Rule Clustering pour trouver des groupes de visiteurs ayant des comportements et des caractéristiques similaires.

Dans ce but, en combinant clustering et génération de règles, un workflow a été développé dans Rulex (une plateforme logicielle unique pour l’Intelligence Artificielle « Explainable » qui détecte automatiquement la logique prédictive et exploitable cachée dans les données et soutient les experts métier dans le processus décisionnel).

Cette approche innovante, basée sur l’extraction et l’utilisation de règles, explique les profilsbusiness des segments de clientèle, permettant à l’expert en gestion du tourisme – sans aucun besoin de statistiques ou d’experts en programmation – de comprendre le comportement des visiteurs du musée et mettre en œuvre des stratégies marketing appropriée, pour améliorer la planification touristique et accroître la satisfaction des visiteurs.

v

Pick a Pier par Idan COHENfondateur et PDG de Pick a Pier, Israél

En savoir plus sur l'intervenant & le projet

Idan Cohen est un entrepreneur ayant eu une expérience de haut niveau dans un cabinet de conseil en gestion. Il a une connaissance directe de la gestion d’une marina depuis son poste d’assistant exécutif auprès du PDG d’Atarim, la société du littoral de Tel-Aviv. Son expérience dans une start-up ‘’club de clients’’ a contribué au développement de Pick a Pier afin de mieux gérer les besoins des utilisateurs. Il a été responsable des opérations et de l’administration dans un cabinet de conseil international et est diplômé en communications du Centre interdisciplinaire d’Herzliya.

Présentation du projet

Pick a Pier est une plate-forme numérique qui permet aux marinas d’optimiser la gestion de leur approvisionnement en amarrage tout en permettant aux marins de commander une place en ligne en un seul clic. Pick a Pier utilise l’IA pour collecter et traiter les données provenant de multiples flux d’informations afin de rendre les ports de plaisance plus attractifs et accessibles aux plaisanciers du monde entier, générant un nouveau trafic vers la marina et la ville environnante tout en augmentant le niveau de service des clients existants .

11h40 : Invitation délégation étrangère

12H00 : SHOWROOM ET DEJEUNER

Un buffet networking et des stands d’exposition afin de rencontrer, partager, et échanger les expériences avec les professionnels de numériques et du tourisme, dans les secteurs publiques et privés.

14h00 : Table Ronde « Intelligence Artificielle pour Tourism »

Experts du Tourisme, du Numérique et d’Economie échangerons leurs expertises sur l’Intelligence Artificielle au service du Tourisme autour d’une table ronde animée par Laurence BOTTERO, Journaliste à La Tribune PACA

ANNA ATHANASOPOULOU

plus sur l'intervenant

Anna Athanasopoulou est la Chef d’unité Tourisme, industries émergentes et créatives à la Commission Européenne. Fonctionnaire de l’UE depuis 2002, elle a précédemment occupé des fonctions liées à la culture, aux médias et aux industries créatives, ainsi qu’aux relations extérieures. Elle a été directrice adjointe de Créative Europe, assistante du directeur général adjoint de la DG Éducation et culture, et membre du cabinet de la commissaire européenne Androulla Vassiliou. Elle a également travaillé au bureau du Conseil de l’UE à Genève. Avant de rejoindre la fonction publique européenne, Anna a travaillé comme conseillère auprès de deux ministres de la Culture en Grèce et en tant que directrice de la planification des programmes pour l’Olympiade culturelle de 2004. En parallèle, elle a donné des conférences sur l’histoire de l’art et la gestion culturelle. Anna a étudié l’Archéologie et l’Histoire de l’Art (Université Aristotélicienne de Thessalonique) et s’est spécialisée en Histoire de l’Art (Maîtrise d’Arts, Université George Washington, Ph.D., Courtauld Institute of Art).

DAVID SIMPLOT

plus sur l'intervenant

David Simplot est le nouveau directeur du centre de recherche Inria Sophia Antipolis – Méditerranée depuis janvier 2018. Professeur des Universités, nommé membre de l’Institut Universitaire de France en 2009, il fut responsable de l’équipe-projet Pops (commune entre Inria, l’Université Lille 1 et le CNRS de 2004 à 2011) qui étudiait les objets connectés. Il a contribué à la mise en place de l’équipement d’excellence (EquipEx) FIT – Future Internet (of Things) et a reçu en 2014 le Grand Prix Kuhlmann de la Société des Sciences, de l’Agriculture et des Arts de Lille pour l’ensemble de ses travaux. Ancien auditeur de l’Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie (IHEST), il s’est tout particulièrement investi dans des entités régionales telles que le CITC-EuraRFID ou les pôles de compétitivité. Il est Président de l’association Force Research and Entreprise qui porte les Force Awards initiés par le Comité Grand Lille. De 2011 à 2017, il fut directeur du centre de recherche Inria Lille – Nord Europe.

Hélène Quillaud

plus sur l'intervenant

Hélène works with IBM clients and business partners in Europe on transformation projects that leverage cognitive services in the Watson portfolio. She has 20 years of experience in California and France, in Software, Hardware and Services lines of business, in project manager and people manager roles.

Jean-Patrick MANCINI

plus sur l'intervenant

LAURENCE BOTTERO

plus sur l'intervenant

Journaliste spécialisée en économie, Laurence Bottero est la rédactrice en chef du bureau régional de La Tribune, le quotidien économique national, premier media des métropoles.

LAURENCE VANIN

plus sur l'intervenant

Dr Laurence Vanin,
Directeur de la Chaire d’excellence Smart City : Philosophie & Ethique
Institut Méditerranéen du Risque, de l’Environnement et du Développement Durable – Université Côte d’Azur. Nice.

Docteur Es Lettres en philosophie politique et épistémologie – Essayiste – Directeur de collections – Professeur de philosophie à l’Université de Toulon. 

Membre du Groupe de Recherche Supérieur de la Catalogne en Droit constitutionnel Européen à l’Université Autonome de Barcelone (SGR 767). Membre du CERC université de Toulon. Elle dirige avec D. Rémi la collection scientifique « De Lege Feranda » chez E.M.E, « Chemins de pensée », « Chemins de pensée juridique », « L’Ecole des Savoirs » aux Editions Ovadia. En dehors de ses activités scientifiques, elle anime des pauses philo et forums destinés au grand public. Elle a commis de nombreux ouvrages.

MARION MESNAGE

plus sur l'intervenant

Marion Mesnage est responsable de la division « Research, Innovation & Ventures » à Amadeus et en tant que telle gère une équipe internationale d’environ 80 personnes, faite de chercheurs, de professionnels de l’industrie, d’intrapreneurs et d’experts en gestion des données et de l’innovation. Sa mission est d’identifier de nouvelles idées et de les transformer en solutions concrètes qui pourront générer de la valeur pour Amadeus, ses clients et les voyageurs.

Pour se faire, l’équipe de Marion Mesnage mène plusieurs programmes de front en s’appuyant sur les forces intrinsèques de l’entreprise (15000 employés, parmi les plus gros investisseurs en R&D en Europe, expertise reconnue en recherche et en innovation) et la créativité de l’écosystème externe (partenaires technologiques, start-ups, développeurs).

Aujourd’hui, Marion est basée au siège d’Amadeus à Madrid et reporte au VP Corporate Strategy. Elle a rejoint Amadeus en 2011 en tant que Responsable « R&D Resource Capacity Management » puis devient en 2013 « Chief of Staff » pour le VP Recherche & Développement d’Amadeus.  Auparavant, elle fut responsable des projets de Recherche et d’Innovation chez Accenture Technology Labs à Sophia-Antipolis pendant 10 ans. Elle est diplômée de l’Ecole Polytechnique.

Sa formation technique ainsi qu’un sens affuté du marché, son approche pragmatique doublée d’une vision claire, et son fort esprit de collaboration, permettent à Marion de mobiliser l’ensemble des forces vives de l’entreprise autour de projets d’innovation ambitieux afin de transformer à terme l’industrie du voyage.

 

Michel CHEVILLON

plus sur l'intervenant

Vice-président de la CCI Nice Côte d’Azur en charge du Tourisme

Figure incontournable du tourisme azuréen, Michel Chevillon est un homme passionné et d’expérience qui ne peut s’empêcher de mener plusieurs activités de front. En cela, il dirige un hôtel 4 étoiles à Cannes depuis plus de 26 ans, préside le Syndicat des Hôteliers de Cannes et du Bassin Cannois (Umih Cannes Hôtels) depuis 17 ans et a été élu Vice Président en charge du Tourisme à la CCI NCA en 2016.

Soucieux de transmettre ses connaissances, Michel Chevillon donne aussi des cours à l’IUP Tourisme de Nice et intervient lors de nombreuses conférences.

Président délégué du French Riviera Cruise Club, Michel Chevillon œuvre aussi en tant qu’Ambassadeur de la marque Côte d’Azur France.

TERESA COLOMBI

plus sur l'intervenant

Managing Director – Docteur de recherche en psychologie cognitive et eye tracking. Teresa allie la passion pour la recherche à celle de l’application des connaissances en ergonomie cognitive pour l’optimisation des Interfaces Homme-Machine. Teresa est reconnue pour son expertise dans le domaine du eye tracking, de la gamification, a rédigé de nombreux articles et contribué à la rédaction d’ouvrages dans le domaine de l’ergonomie cognitive.

 

15h30 : Keynotes

v

Stratégie d’innovation touristique portée par la DGE par Anne-Marie Michaux, Direction Générale des Entreprises, service en charge du tourisme

En savoir plus sur l'intervenant & le projet

 

v

Hotel Deep Content par Xavier CALLENSDirecteur de recherche appliquée chez Amadeus

En savoir plus sur l'intervenant & le projet

 

v

Smart Airport par SAP (TBN)

En savoir plus sur l'intervenant & le projet

 

v

Visions sur le transport autonome pour le Tourisme 3.0 par Michel MANAGO, Président de Valiance-bm, Président de l’APPIM

En savoir plus sur l'intervenant & le projet

De formation scientifique menant à un doctorat en traitement du signal, Michel MANAGO a débuté sa carrière dans le groupe Thomson, devenu Thalès Undewater System.

Une expérience de haut niveau « liée » au monde industriel et des hautes technologies, et plus particulièrement aux convertisseurs de signaux haute puissance dont plusieurs brevets seront déposés.

Cette expertise l’impliquera en tant que conseiller technique sur le projet de véhicule électrique REVA aux côtés de son concepteur.

Fort d’un cycle HEC Executive MBA, Michel MANAGO créera sa première entreprise de conseil industriel. Il développera ensuite deux autres entreprises industrielles sur le marché des systèmes de contrôle d’accès autonomes qu’il va gérer pendant 12 ans.

La modernisation numérique de ses propres activités l’amènera à prendre le contrôle d’un éditeur de logiciels ERP. Il fixera une nouvelle orientation technologique avec le nouveau Web 2.0 en 2008 pour tous les outils de gestion de la performance destinés aux PME et aux PMI, commercialisés depuis par son entreprise actuelle VALIANCE Business Management.

Récemment appelé pour le projet REVA2, il sera chargé de définir les orientations technologiques du concept REVA2 dans lequel les applications d’Intelligence Artificielle deviendront essentielles pour la sécurité des personnes et des biens, y compris pour les services de mobilité et l’attractivité touristique.

Présenation

  • la mobilité personnalisée,
  • l’adéquation entre indépendance, intimité familiale et rythme imposé des visites organisées
  • IA en réponse à :
    • l’optimisation du parcours selon des critères imposés de timing, de trafic, d’arrêts fréquents, ou toute recherche particulière : – type de boutiques, de produits, – de loisirs, – d’activités, etc …
    • les lieux et horaires favorables de visites selon de nombreux critères : programme événementiel local, budget, météo, période de l’année, taux d’occupation ou de réservation, des thématiques et sujets préférentiels,
    • Jeux ludiques et culturels de questions/réponses adaptés à la tranche d’âge, profession, cursus scolaire, etc…

La meilleure adéquation pour une population hétérogène dont l’objectif est d’intéresser / divertir tout le monde sur un même indice de satisfaction 

v

Intelligence Artificielle en région Sud Provence -Alpes-Côte d’Azur par Thierry ARPIN-PONT, Directeur de projets Partenariats industriels, innovation numérique, Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur

En savoir plus sur l'intervenant & le projet

Ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale Marseille, il commence sa carrière en 1983 à l’Institut Supérieur de Microélectronique Appliquée comme ingénieur de recherche dans le domaine de l’électronique et de l’informatique temps réel, avec une spécialisation marquée dans les systèmes à architecture parallèle, puis prend la direction d’un centre de calcul intensif au sein de l’Institut Méditerranéen de Technologie. Il intègre en 2017 puis dirige l’Institut Méditerranéen de Téléactivités, créé à Sophia Antipolis à l’initiative de l’INRIA et de France Télécom pour développer des projets innovants en matière de télémédecine, de formation en ligne et de commerce électronique. A partir de 2001, Thierry intègre le services de l’Etat conseiller du préfet de région Provence-Alpes-Côte d’Azur sur le numérique, puis pilote pour le compte de l’Etat deux programmes de coopération territoriale européenne en Méditerranée. Depuis 2017, il intervient comme directeur de projets de partenariats industriels au sein du service Smart Région du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Présentation de Projet

Présentation et premiers retours d’expériences de deux projets associant big data et intelligence artificielle dans les domaines de l’énergie (préfiguration d’une plateforme régionale de données et de services de l’énergie dans le cadre du programme FlexGRID, mise en place du programme Open emploi dans le domaine de l’évolution professionnelle, de l’orientation, de la formation et de la mobilité). Ces projets croisent les champs suivants : prototypage de services innovants, approches orientées utilisateur, démonstration du potentiel de l’intelligence artificielle, commande publique d’innovation.

16h50 : Point Animation (Concours de Tweets)

17h00 : Conférence Grand Témoin (TBN)

17h30: Discours de clôture

par Jennifer SALLES BARBOSA, Présidente de la  commission tourisme Région Sud PACA

En savoir plus sur l'intervenant

 

Avocate de profession, Jennifer a ouvert son propre cabinet en septembre 2014.

Conseillère Régional depuis le mois de décembre 2015 et présidente de la Commission Tourisme à la Région Provence Alpes Côte d’Azur depuis le 16 janvier 2016. Également Présidente Déléguée du Comité Régional du Tourisme Sud Provence Alpes Côte d’Azur et Vice-Présidente du Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur.

M-Tourism Day commence dans

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Une journée de haut niveau dédiée aux professionnels du Tourisme et des technologies numériques pour se rencontrer, échanger et partager les expériences.
Rendez-vous le 16 octobre.

La journée m-Tourisme c’est

 

 

En partenariat avec

Contact & Accès

04 89 86 69 42

médias

Tweetez à propos de l’événement

#mtourismday2018

Pôle Culturel Auguste Escoffier Villeneuve-Loubet