Le Fidmed Riviera, espace d’échange entre startups et investisseurs, revient à Sophia

21 juillet 2020

Le forum dédié au financement de l’innovation se tiendra le 27 août à Sophia Antipolis. Les candidatures sont ouvertes pour pitcher devant des investisseurs nationaux.
Un peu plus d’un an après sa première édition azuréenne, le Financial Innovation Day Méditerranée (Fidmed) revient dans la technopole de Sophia Antipolis. Ce forum dédié au financement de l’innovation posera ses valises le 27 août à la Maison de l’Intelligence Artificielle, récemment inaugurée.

Créé à Marseille en 2015 à l’initiative du cluster Medinsoft, le Fidmed s’installe sur la durée à Sophia avec un double objectif : présenter les acteurs, les tendances et les différentes formes de financement de l’innovation au cours d’une série de conférences de format Tdex, et permettre à des startups du territoire de rencontrer des financeurs (VC, BA, Fonds,..) au cours d’une séance de pitchs. Un programme à déguster sur place ou en « live » sur les réseaux sociaux après inscriptions sur le site du Fidmed.

Sélection drastique des startups
« Pour cette édition l’accent sera particulièrement mis sur la position des financeurs après la crise de la Covid-19, l’appréciation du risques, les conséquences de la crise sur les valorisations, la gouvernance de nos entreprises » indique Francis Papazian, organisateur du Fidmed, qui veut faire de l’événement « un trait d’union entre les acteurs du financement de l’innovation : financeurs, fonds d’investissements, BA, institutions et les entreprises innovantes ».

L’événement devrait une nouvelle fois attiser l’intérêt des startups locales, appelées à candidater à la séance de pitches sur www.fid-med.fr. Avant de prendre le micro pour séduire les investisseurs (l’an passé 50 Partners, WeSprint, Sud Invest, l’association française du family office ou Bpifrance étaient de la partie), elles devront être qualifiées par le comité de validation piloté par Deloitte.

L’an dernier, les jeunes pousses azuréennes Knap, Codesna, Data Moove, Attestis, Ekinnox ou Key Infuser faisaient partie des douze heureux élus appelés à présenter leur projet.

Publié par
Pierre-Olivier Burdin

> Voir l’article en ligne

La Tribune Bulletin Côte d'Azur

Partager